WOS

Le principe du Working Open Space est simple :

-un studio de danse ouvert et libre d’accès pendant une semaine
-des temps de recherches et d’expérimentations partagées
-des évènements à inventer collectivement et spontanément

WOS

Son utilisation se construit en fonction des besoins et des demandes.
Tout est possible, dans le respect du lieu et des participants.

Au Collectif Danse Rennes Métropole du lundi 6 au dimanche 12 juin 2016
Voici quelques propositions partagés :

-Le lundi 6 juin de 15h à 17h avec Sylvain Richard nous ouvrons le laboratoire « Expérience du signe », une recherche sur l’analyse et l’écriture du mouvement.

-Du mardi 7 au samedi 11 juin de 9h à 13h, Elizabeth Fernandes et Elodie Besse proposent « Deep-ly » : Chi gong, méditation,…

-Du mercredi 8 au samedi 11 juin de 14h à 18h, « Expérience du signe », recherche sur l’Idéokinesis, les méridiens myofasciaux, le rythme métronomique

-Vendredi et samedi à partir de 18h, nous ouvrons des dance-floor, pour nous retrouver et danser.

N’hésitez pas à venir, vous êtes les bienvenus !

Collectif Danse Rennes Métropole
Le Garage – 8 rue André et Yvonne Meynier
35000 Rennes

Pour plus d’informations, contacter Simon Queven – 06 51 30 62 71

Danser sa ville ! Rennes

Jeudi 9 avril 2015 de 17h30 à 18h
Impromptu chorégraphique sur l’esplanade des Champs Libres
dans le cadre de l’ouverture de la Maison des Associations
Métro Charles-de-Gaule / Rennes
Venez partager un instant de danse !

Champslibreweb

L’architecture de l’esplanade et notre regard sur la ville seront la source de jeux chorégraphiques que nous partagerons avec le public pour faire danser la ville !

AKT MEMORY au Studio 8

Sortie de résidence le vendredi 31 octobre 2014 à 15h, entrée libre

Le processus de recherche et d’exploration d’AKT MEMORY se poursuit au Studio 8, en octobre 2014, avec le soutien de la Cie Catherine Diverrès. Cette étape permettra de finaliser les enjeux chorégraphiques et musicaux, afin de présenter au public et aux professionnels la nouvelle version de la pièce, dans un format brut, en acoustique et sans lumières. Un partenariat, avec un théâtre ou un festival, devra être trouver pour finaliser la création lumière et amorcer le processus de diffusion.

akt memory - studio 8

Danser sa ville ! Rennes – Paris

Les 13 et 14 juin 2014, les habitantes du projet Danser sa ville ! ont organisé un voyage de deux jours à Paris, en écho au concours « Danse élargie ! » proposé par le Théâtre de la Ville.

Une journée pour danser, prendre plaisir dans le mouvement et découvrir autrement la ville. Une journée pour assister au concours, échanger sur les différentes propositions et affiner son regard sur la création contemporaine.

Le film commence à Montmartre vers 10h du matin. Il retrace le voyage ludique et chorégraphique du vendredi 13 juin 2014.

Avec : Hella Alouzir, Christiane Chrétien, Jaqueline Jan, Évelyne Toublanc, Marie-Thérèsse Massot
Concept et chorégraphie : Simon Queven
Image : François Glevarec
Montage : Charles Edouard Gombert

Projet soutenu par : Rennes Métropole, l’Association Rennaise des Centres Sociaux (ARCS), Carrefour 18, la Ville de Rennes et le Collectif Danse Rennes Métropole.

Danser sa ville ! Nouvelle Saison

Jeudi 25 septembre 2014 – 16h – Carrefour 18 (métro Henri Fréville)

nouvelle saison

Vous habitez Rennes Métropole, vous êtes libre le jeudi entre 10h et 16h. Vous voulez danser et vous investir dans un projet créatif. Danser sa ville ! est pour vous. Il n’y a pas de limite d’âge (majeur), ni de niveau technique demandé et c’est gratuit.

Ce projet chorégraphique a débuté en octobre 2013 à Carrefour 18, avec une dizaine d’habitantes. Venez découvrir le voyage de l’année dernière, rencontrer le chorégraphe Simon Queven et vous inscrire pour une nouvelle aventure :
jeudi 25 septembre 16h à Carrefour 18, 7 rue d’Espagne (métro Henri Fréville)

Danser sa ville ! au Blosne

Mercredi 9 avril 2014 – 15h
Métro Blosne – Rennes

Présentation d’une étape de travail de la pièce chorégraphique :
« Impromptu dans la carte du Blosne »

Cette création pour 5 habitantes et un chorégraphe sera présentée le vendredi 13 juin 2014, lors de notre voyage à Paris, pour danser la ville du XIXeme siécle et assister au concours Danse élargie !

Cette vidéo a été réalisée le jeudi 13 février 2014 dans le quartier du Blosne à Rennes. Danse élargie ! nous ayant offert un prétexte, pour danser librement et avec joie, pour découvrir autrement notre espace urbain et élargir notre liberté.

Danser sa ville ! au TZA

TZA2
Samedi 1 février 2014
Ouverture publique
Danser sa ville ! Les habitantes
De 16h45 à 17h30 à Carrefour 18 (Métro Henri Fréville)

Danser sa ville ! Les habitantes a débuté au Blosne en octobre 2013. Avec le soutien et la confiance de Carrefour 18, un groupe d’une dizaine d’habitantes s’est constitué. Durant 10 ateliers nous avons exploré le quartier, joué avec les lignes de l’architecture, découvert de nouveaux espaces dans nos corps et dans la ville.

Les ateliers continuent après TZA, venez-nous rencontrer et lancez-vous dans l’aventure ! C’est gratuit et ouvert à tous, il suffit de vouloir découvrir le Blosne en dansant !

Voyage en Grande-Bretagne

Juillet / Aout 2013

Ce voyage en Grande-Bretagne est un simple désir de rencontre poussé par la curiosité de l’enfance. Partir sur la route avec son sac, sa tente et son réchaud pour s’ouvrir à l’inconnu et au souffle de la vie.

Cette utopie en mouvement prend racine dans l’Ecole Nomade Autonome (ENA), un voyage que j’ai inventé durant 5 ans à travers l’Europe, l’Afrique de l’ouest et l’Amérique du sud. juin 2007 – juin 2012

L’ENA était une école Nomade qui se projetait sur le monde, considérant le déplacement comme élément majeur de l’enseignement. C’était un apprentissage à ciel ouvert, un voyage initiatique autour de la danse, du théâtre et de l’écriture. C’était une école utopique où l’étudiant Autonome devenait directeur de son parcours, élève de son itinérance.

Ce voyage prend aussi son sens dans la suite du laboratoire d’idée organisé par DansceDialogue à La Voilerie – Arzon (mai 2013). Durant une semaine, j’ai pu m’ouvrir à la culture anglaise, échanger, apprendre et sentir les grandes différences qui agitent nos deux pays. Cela m’a aussi ouvert les yeux sur mon manque de connaissance.

J’ai donc décidé de prendre les deux mois d’été pour organiser ce temps de recherche. C’est un parcours où les principes d’autonomie et de nomadisme se nourrissent de questionnement sur la danse, la musique et les arts plastiques.