TNA

Théâtre Nomade Autonome

ville de rennes 1

Le TNA – Théâtre Nomade Autonome est une association de danse contemporaine, de performance et d’art visuel, implantée à Rennes depuis mai 2012.

Sa spécificité est de construire une démarche expérimentale et performative, questionnant la place du corps et de la danse dans nos sociétés contemporaines, en s’appuyant sur l’architecture urbaine, l’analyse du mouvement et l’histoire de l’art.

La participation des habitants, en tant que créateur et acteur d’un art chorégraphique ouvert et dynamique, est au cœur de l’esthétique et de l’engagement artistique du TNA.

De septembre 2013 à juin 2015, le laboratoire Danser sa ville a été mené dans le Blosne, à Villejean et dans le centre de Rennes avec une douzaine d’habitants, autour d’un principe simple : Habiter son corps pour danser sa ville !

LA VAGUE, danse chorale écrite par Albrecht Knust en 1930, a été re-créée avec 36 amateurs à partir d’une partition Laban, grâce aux soutiens du Musée de la Danse et du Triangle. Cette danse collective a été présentée en juin 2017 durant le festival Agitato.

Le processus de création participatif RADICAL in-situ, soutenu par Réservoir Danse, a été présenté au public en mars 2017 à l’Hôtel Pasteur. L’enjeu, pour les participants, était d’affirmer leurs singularités artistiques, tout en restant à l’écoute du collectif. Ce dispositif de transmission-création sera expérimenté au Triangle de novembre 2018 à février 2019, avec 4 classes de 1er du Lycée Descartes, dans le cadre des projets DRAC à l’école.

Ces différents processus de créations, tous soutenus par la Ville de Rennes, sont révélateurs de l’esprit du TNA : ouvert sur la ville, participatif, passionné de danses, d’histoires et de rencontres humaines.

Simon Queven – chorégraphe

Simonqueven

Après une licence d’histoire à l’université de Rennes 2 (2004-2007), Simon Queven réalise un voyage de 5 ans à travers l’Europe, l’Afrique de l’ouest et l’Amérique du sud pour étudier l’art du mouvement et de la danse. Cette formation autodidacte et atypique est nommée École Nomade Autonome (ENA).

En mai 2012, à la suite de l’ENA, il fonde le Théâtre Nomade Autonome (TNA) dans une démarche de créations et d’expérimentations. Pour nourrir cette démarche, de septembre 2015 à juin 2017 il intègre la formation Laban, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. En parallèle, de décembre 2016 à août 2017, il suit la formation Prototype IV à la Fondation Royaumont, autour du corps dansant virtuose et/ou amateur dans l’écriture chorégraphique.

Mêlant pratiques somatiques, improvisations et danses libres, avec l’analyse et l’écriture du mouvement Laban, son travail chorégraphique interroge notre relation à l’altérité et à l’en-commun, notre place et notre dynamique au sein d’un groupe, d’un ensemble.

Adeline Chenini – chef de chœur

Adeline Chenini

Après un cursus de 7 ans en piano classique, elle se passionne pour les chants du monde, qu’elle pratique et développe depuis 2001 au sein de projets artistiques et pédagogiques. Elle y oriente la voix comme un espace de libérations et d’ouvertures au monde.

Pour nourrir ses recherches, elle se forme depuis 4 ans à la Psycophonie Marie Louise Auchet et à l’approche vocale du Roy Hart. Ces formations l’ouvrent à une démarche expérimentale d’harmonisations du corps et de la voix, qui utilise les correspondances entre l’environnement, les vibrations, les sons et les rythmes.

Depuis 2015, elle est chef de choeur à L’Astrada – voix et musique du monde et dirige des ateliers de chants spontanés à Rennes, dans une approche ludique et créative de la voix et du chant.