Les Rêves de Giacometti

Les rêves de Giacometti
Dramaturgie, scénographie et mise en scène : 
Simon Queven
Interprètes : 
Antoine Eliès, 
Julia Gamberini
, Damien Poinsard, 
Elsa le Torrivellec, 
Alexandra Zoe
Création lumière : 
Léa Vassal
Traduction français/allemand : 
Julia Gamberini, Matthias Verroen
Conception graphique : Alberto Gobber
Créée en résidence au Centre Français de Berlin avec le soutient de La Ménagerie de Berlin City Kino. Centre Français de Berlin
17, 18 et 19 avril 2010 à 20h 
Müllerstrasse 74- U6 Rehberge
Spectacle surtitré en allemand

La pièce Les rêves de Giacometti est une plongée dans la vie d’un artiste majeur du XXème siècle. Cette création de la compagnie Chambre Etrangère nous entraine dans une histoire où se mêlent imaginaire et réel. Entre obsessions et fantasmes, trois comédiennes et deux comédiens représentent l’âme et le corps de Giacometti.
 Librement inspirée par ses écrits de comptoirs, ses articles, ses interviews et L’atelier d’Alberto Giacometti de Jean Genêt, cette pièce offre un regard poétique et décalé sur la vie parisienne d’un artiste passionnant.

La Ménagerie, Plateforme du théâtre francophone à Berlin

giacometti-05

Première piste

Partir des textes d’Alberto Giacometti
Lire ses écrits, ses critiques, ses visions
Plonger dans sa quête artistique, ses questionnements sur l’art.
Jouer sur le principe de ses sculptures,
ses humains de dix centimètres, ses figures majestueux,
Dessiner des portrait, dessiner d’après nature
Explorer l’enjeux de ses textes
Accepter de ne pas savoir, avancer pas à pas.
Des lignes se révèlent, la poésie des corps
Les corps dans l’espace, la marque du sculpteur
Structurer l’espace, libérer l’énergie
Expérimenter sur les formes théâtrales
Des lettres se dessinent, des sculptures mobiles,
Abstraction des mots dans le temps de l’Atelier
Petite porte d’entrée, cadre qui doit s’ouvrir…

Simon Queven

Article de La Gazette

giacometti-02

L’atelier, le bar, le bordel. Ces trois lieux composaient l’univers d’Alberto Giacometti, et sur scène ceux dans lesquels évoluent les comédiens de la compagnie « Chambre étrangère ». Les rêves de Giacometti, est le titre de leur pièce, dont la première aura lieu le 17 avril 2010 au City Kino Theater du Centre français de Berlin.

La compagnie « Chambre étrangère » se compose de sept personnes, professionnels et amateurs mêlés, dont cinq comédiens, un metteur en scène et une éclairagiste. Ils se sont plongés ensemble dans la vie et la pensée d’Alberto Giacometti, autour des trois lieux principaux qu’il fréquentait dans le Paris des années 40: l’atelier, lieu de travail, le bar et le bordel, lieux de débauche, mais aussi d’inspiration, à la mode des artistes de cette époque-là.

Essais et métamorphoses

giacometti-03

Les rêves de Giacometti, c’est l’aboutissement d’un travail qui n’a eu de cesse d’évoluer pendant sept mois. La source d’inspiration, à la genèse du projet, a été le texte de Michel Butor autour de Diego Giacometti, frère d’Alberto, avec l’idée de proposer des lectures du texte. Puis l’arrivée du metteur en scène à Berlin en septembre 2009 a permis, dès le mois d’octobre d’entamer un travail de création d’une pièce théâtrale inspirée des Ecrits d’Alberto Giacometti, et des réflexions que propose l’Atelier d’Alberto Giacometti de Jean Genet.

Le projet « Giacometti » a connu ainsi une phase d’exploration et d’improvisation de la matière, du corps autour des thèmes de la sculpture, avec une présentation de ce travail expérimental lors de la soirée d’inauguration de La Ménagerie e.V.* Puis un deuxième moment d’écriture en décembre 2009 ayant pour résultat la création d’une pièce en trois actes située à mi-chemin entre le drame et la fantaisie, aux aspects fantasmagoriques qui frôlent la folie.

Poétique du vertige

giacometti-04

Dans cette création, le jeu corporel et la poésie viennent ponctuer les moments de rêve et de folie, laissant place à la tension dramatique et à un vertige saisissant. Entre réalités et fantasmes, Alberto Giacometti, se dissout autant dans ses rapports avec les femmes, que dans ses pensées, qui l’accompagnent tout au long du développement de sa philosophie artistique.

La Gazette. Cécilia Coulon