Grenade et le Flamenco

Madrid-Granada

Du lundi 8 au mardi 9 septembre

Lundi matin, je quitte Pilar et le quartier Lavapiès. Direction la sortie de Madrid…c’est pas si facile, les routes se croissent, se divisent, se recoupent…je ne sais pas où me mettre. Je choisi l’Avenida de la Princesa Juana de Austria. Une camionette s’arrête. Elle me dépose 2 kilomètres plus loin sur une station service. Je demande la direction, je suis sur la route vers Toledo. Je galère, un homme à pitié de moi et il me propose de me remettre sur l’axe. On fait 3 kilomètres, je sors au rond point de l’Avenida de Andalousia. L’homme me donne 50 euros et repart ! Ça fait plaisir ! Ma motivation pour le stop en prend un petit coup mais je continue. Après 1h d’attente, j’abandonne…direction la station de bus. Le bus vers Granada part à 16h30. Je m’achète Le Monde, deux sandwich et une bière…c’est partit pour 3 heures d’attente. Plaisir de prendre les transports classiques, première fois depuis le debut de mon voyage. C’est reposant de ne rien faire. Je sympathise avec un espagnol devant le bus. Il s’appel Octavio, il habite sur Granada. Il me propose de dormir chez lui. Arrivé vers 22h, nous retrouvons ses amis au bar « El Trastero » proche de la Plaza de Torros, puis Tapas et bieres au « Nosostro bar », petits joints, verre de vin…Bonne soirée d’arrivée ! Je sens que je vais aimer cette ville.

Le lendemain, je pars en fin de matinée. Octavio m’a propose de garder mes affaires et m’a donné l’adresse d’un squat. Objectif : Trouver un lieu pour dormir.