Simon Queven

Simon Queven

Après une licence d’histoire à l’Université de Rennes 2, Simon Queven part voyager 5 ans à travers l’Europe, l’Afrique de l’Ouest et l’Amérique du Sud (2007-2012) pour développer une recherche sur le mouvement, l’apprentissage de la danse et l’écriture scénique. Cette formation autodidacte est nommée École Nomade Autonome.

Durant l’ENA, il écrit, mets en scène et chorégraphie « La maladie du voyage » au Centre Culturel Français de Bamako (juin 2009), « Les rêves de Giacometti » au Centre Français de Berlin (mars 2010) et « El Laboratorio » à Las Palmas de Gran Canaria (sept-nov 2010). Après s’être formé à la capoeira à Salvador de Bahia et au tango à Buenos Aires, il revient en France pour approfondir sa formation au près de Joanne Leighton, Claude Brumachon, Eleonore Valère et Juha Marsalo.

En mai 2012, à la suite de l’ENA, il créé le TNA – Théâtre Nomade Autonome et commence le processus de création de la performance AKT MEMORY présentée en juin 2013 au Théâtre du Vieux-St-Etienne à Rennes.